Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de voyages

Mylène et Julien


Fukuoka et Nagasaki

Publié le 5 Mars 2017, 04:11am

Catégories : #Japon

Fukuoka et Nagasaki
Fukuoka et NagasakiFukuoka et NagasakiFukuoka et Nagasaki
Fukuoka et NagasakiFukuoka et NagasakiFukuoka et Nagasaki

Nous commençons maintenant notre découverte du Kyushu, la troisième plus grande île du Japon après l’Honshu et Hokkaido (rappelez vous vos cours de géographie du collège). Après un cours trajet en Shinkansen, retardé par les tremblements de terre qui ont sévi pendant la nuit précédente autour de Fukushima, nous arrivons à Fukuoka. Fukuoka est la plus grand métropole du Kyushu, peu de voyageurs s’y arrêtent généralement, la ville ne présentant pas d’attractions touristiques particulières. Nous y poursuivons notre exploration du psychisme japonais à travers ses boutiques de peluches, de vieux robots, de vêtements pour animaux de compagnie… Les japonais font preuve d’une grande attention envers ces derniers, et il est rare ces jours d'hiver de voir un maitre promener son chien sans que celui-ci soit au moins recouvert d’une petite laine ou même d’un K-Way s'il pleut.

Fukuoka et NagasakiFukuoka et NagasakiFukuoka et Nagasaki
Fukuoka et NagasakiFukuoka et NagasakiFukuoka et Nagasaki
Fukuoka et Nagasaki
Fukuoka et NagasakiFukuoka et NagasakiFukuoka et Nagasaki
Fukuoka et NagasakiFukuoka et NagasakiFukuoka et Nagasaki

A trente minutes de train de Fukuoka se trouve Dazaifu, l’ancienne capitale du Kyushu, escapade populaire dans la région. Le temple s’y trouvant est très populaire auprès des étudiants, y venir avant de passer un examen améliorerait grandement ses chances de réussite. Nous y visitons le musée national du Kyushu, qui raconte l’histoire du Japon à travers celle de la région, considérée comme le lieu de naissance de la civilisation japonaise. Un jardin de 6000 pruniers tout juste en fleurs complète le paysage de ce village bucolique.

Fukuoka et Nagasaki
Fukuoka et NagasakiFukuoka et NagasakiFukuoka et Nagasaki
Fukuoka et NagasakiFukuoka et NagasakiFukuoka et Nagasaki
Fukuoka et NagasakiFukuoka et NagasakiFukuoka et Nagasaki

Notre deuxième étape dans le Kyushu est une ville portuaire nommée Nagasaki. C’était le premier port du Japon ouvert au commerce étranger, et l’unique jusqu’à la fin du XIXeme siècle. Cette spécificité confère un caractère très cosmopolite à la ville. On y trouve un quartier chinois, une île hollandaise et un jardin anglais, où les marins de ces différents pays résidaient en escale. Ainsi, aux bâtiments japonais traditionnels et modernes se mêlent des maisons hollandaises, quelques belles villas anglaises, des temples chinois et même une concentration remarquablement importante d’églises. Le jardin anglais est d’ailleurs une sortie très populaire le dimanche, les jeunes japonaises viennent y louer des robes de l’époque victorienne et s’y promènent ainsi déguisées - si on pouvait trouver des costumes au jardin des tuileries il y a fort à parier que tous les japonais se baladeraient déguisés en Napoléon. La cuisine a également subi une très nette adaptation : la spécialité de la ville - le champon - est une variation chinoise du ramen japonais (mais on préfère de loin les ramens classiques!) et en dessert on sert une sorte de quatre-quart originaire de Castille, emballé dans de magnifiques boites japonaises.

C’est une drôle d’ironie de l’histoire que la ville la plus ouverte du Japon fut aussi la deuxième bombardée par une arme atomique. Cela n’a pourtant pas tenu à grand chose, la cible principale du bombardier américain ce matin d’août 1945 n’était pas Nagasaki mais Kokura, une centaine de kilomètres plus à l’est. Malheureusement pour Nagasaki, la couche nuageuse au dessus de Kokura ne permit pas à l’équipage de larguer sa bombe proprement, et a 10h50 il choisit de se dérouter sur Nagasaki. A 11h02 la ville n'existait plus. Ici encore on trouve un parc de la paix à l’endroit où la bombe a explosé, emportant avec elle 75.000 personnes - principalement des femmes, vieillards et enfants, les hommes étant depuis longtemps partis à la guerre - et un musée commémoratif, d’où l’on ressort tout autant émus qu’à Hiroshima.

Fukuoka et Nagasaki

Archives

Articles récents