Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de voyages

Mylène et Julien


Coron

Publié le 18 Janvier 2017, 03:39am

Catégories : #Philippines

Coron
CoronCoronCoron
CoronCoron

Coron, l’une des deux destinations phares de l’archipel des Palawan, ou se trouvent quelques unes des plus belles des 7000 îles que constituent les Philippines. L’aéroport est situé au milieu de rien, un van nous amène jusqu’à la ville à 30 minutes de là, traversant quelques rizières bien seules et quelques cabanes en bambou et toit de chaume. La ville de Coron n’est pas très accueillante à première vue, sauf si l’on est venu ici pour admirer des blocs de bétons et des terrains vagues dégueulasses. Mais on se plait le soir tombant à se balader dans l’animation du port, aux milieu des écoliers repartant en "bangka" (les trimarans à tout faire locaux) sur les îles alentours, des chauffeurs de tricycle venus chercher un client repartant du marché, et bercés par la musique des marchands de glace faisant une dernière tournée. La ville a quelque chose de vraiment authentique, ce qu’il n’y avait pas à Panglao, sur l’île de Bohol, notre précédente destination.

CoronCoron

La journée il faut mieux s’évader, quitter la ville et ses quatre rues. La plupart des occidentaux sont attirés ici, une fois encore par la plongée. L’archipel recèle d’épaves de navires japonais, coulés par les bombardiers américains un matin de septembre 1944. Une dizaine git par moins de 30m de fond, en faisant un des meilleurs endroits au monde pour se plier à cet exercice. Nous plongeons sur pas moins de 5 épaves en deux jours, notre préférée restera l’Akutsushima, un porte hydravion. Pour la petite histoire les japonais allait devoir bientôt abandonner les îles de Coron face à l’avancée rapide des américains, laissant quelques soldats seulement sur l’île avec ordre de mener des opérations de guérilla pour freiner les américains. Comme on le sait les japonais n’avaient pas pour coutume de se rendre, et le dernier de ces soldats laissés sur l’île ne capitula qu’en 1974, quand son supérieur du revenir lui ordonner en personne de se rendre. La parenthèse terminée, voici une petite vidéo pour vous faire partager ces plongées dans ces vestiges de l’histoire.

CoronCoronCoron
CoronCoronCoron

Le dernier jour, nous partons faire un tour des environs sur une bangka, activité numéro un des touristes asiatiques ici, et la meilleure façon que nous ayons trouvé d’admirer la beauté de ce chapelet d’îles. La formule plait ou non, cela permet de ramener de belles photos de vacances mais ce n’est pas très aventureux, on suit le guide, sur les 6 arrêts programmés sur la journée, tous les mêmes au final. Le plus intéressant restant de regarder les guides attacher les chinois un à un avec des gilets de sauvetage et les tirer ainsi à travers les différents lagons.

Voila notre petite escale aux Philippines se termine déjà, nous garderons un souvenir merveilleux de la gentillesse des gens là bas, et des images de quelques belles plongées (une licence de plongée est à notre avis indispensable si vous envisagez de visiter le pays!). Cap sur le Cambodge!

Archives

Articles récents