Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carnet de voyages

Mylène et Julien


Les îles Samoa

Publié le 19 Août 2016, 12:05pm

Catégories : #Samoa occidental, #Baydreamer

Les îles Samoa
Les îles SamoaLes îles SamoaLes îles Samoa

La traversée de 570 nautiques qui nous séparent de notre prochaine étape se passe à merveille, le vent est calme et constant, la mer semble endormie. Cela nous permet d'avancer dans nos lectures sur le monde de la mer avec Contes des mers du Sud de Jack London, l'île au trésor de R. L. Stevenson, Voyage autour du monde par la frégate la Boudeuse et la flûte l'Etoile de Louis-Antoine de Bougainville, Magellan de Stefan Zweig, Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier. Ci dessous une petite vidéo pour vous donner une idée de la vie à bord lors d'une journée de traversée.

Le troisième jour, ayant épuisé nos réserves de produits frais, nous attaquons les dernières conserves, tout le monde commence à se regarder du coin de l'oeil pour savoir qui sera le premier à être mangé, Mylène prend des comprimés de vitamine C craignant le scorbut. La pêche a été mauvaise, nous avons perdu énormément de leurres, encore ce matin un thon que nous remontions s'est fait croqué par un requin au bout de notre ligne, quand par miracle nous attrapons un espadon de 2m, qui se laisse remonter sans presqu'aucun combat, et nous assure ainsi plusieurs jours de repas.

Juste avant d'arriver, au milieu de la nuit, nous traversons la ligne de changement de date. Le dimanche 14 août n'aura jamais existé pour nous, au lieu d'être 12h après Paris, nous sommes maintenant 12h en avance.

Les îles SamoaLes îles SamoaLes îles Samoa
Les îles SamoaLes îles SamoaLes îles Samoa
Les îles SamoaLes îles SamoaLes îles Samoa

Nous arrivons à la marina d'Apia le lundi 15 août, jour férié pour la fête des pères sur l'île de Samoa, et devons passer une nouvelle fois une journée cantonnés à bord. Une chaleur épouvantable règne sur l'île, presque sans vent, les moustiques ne nous laissant pas tranquilles très longtemps non plus. A l'entrée de la marina sont amarrés plusieurs immenses navires battant pavillons chinois, et resemblant plus à des épaves flottantes qu'à de vrais navires : Samoa laisse la Chine piller ses eaux en échange de quelques billets. Apia est une petite capitale sale, chaude et bruyante, dont une courte visite nous lasse déjà. Seul la maison de Robert Louis Stevenson, qui s'était installé ici espérant vaincre la tuberculose grâce au climat plus clément que celui de l'Ecosse, vaut le détour. Il repose dans son jardin, en haut d'une colline surplombant la baie d'Apia, c'est la deuxième tombe que nous voyons après celle de Pablo.

Les îles SamoaLes îles Samoa
Les îles Samoa
Les îles SamoaLes îles SamoaLes îles Samoa

Nous partons tous ensemble avec un chauffeur pour faire le tour des attractions touristiques de l'île. La plus connue est un trou volcanique (photo 4), appelée l'ocean trench, où un tunnel sous marin d'une dizaine de mètres permet de rejoindre l'océan (photo 3, starring Mylène Stefani). Nous passons la matinée là bas, étant promus babysitter d'Olivia. Nous allons passer l'après-midi sur une plage, où malheureusement les coraux ont été anéantis par le dernier tsunami. Et le tour est fait, l'île est un peu vide d'occupations.

Les îles Samoa
Les îles SamoaLes îles SamoaLes îles Samoa
Les îles SamoaLes îles SamoaLes îles Samoa

Le lendemain nous décidons de louer un scooter pour aller explorer l'intérieur de l'île, celle des volcans éteints et des champs de taro. L'architecture des habitations est vraiment remarquable, passé les variations de cases en bois plutôt classiques, la maison samoase traditionnelle est un quadrilatère divisé en deux, la première moitié est une grande pièce fermée, la deuxième est simplement délimitée par des pylônes en béton, quelques fois de simples troncs d'arbres, recouverts d'un toit pyramidal en feuilles de bananier tressées pour les plus vétustes, ou alors en tôle. Les allures des maisons prennent un étrange air asiatique, comme leurs habitants aux yeux plus bridés que précédemment et revêtant traditionnellement un sarong noué autour de la taille, comme leur cousins indonésiens dont ils descendent. Ils ne sont cependant pas moins costaud que leurs voisins polynésiens, et partout les jeunes s'entrainent au rugby dans l'espoir de rejoindre le championnat Néo-Zélandais et d'y faire fortune. Nous croisons quelques paysans bien sympathiques, transportant un baluchon de taro et qui essaient d'échanger avec nous les quelques mots d'anglais qu'ils connaissent, accompagnés de femmes simplement vétues d'une serviette. Les enfants rentrant de l'école nous saluent tous avec de grands sourires. Nous sommes coursés à moto par des meutes de chiens errants. Et Mylène se fait attaquer par un très mignon Picasso Triggerfish d'une dizaine de centimètres...

Les îles SamoaLes îles Samoa

Notre séjour aux îles Samoa est raccourci par la météo, nous n'irons pas sur la deuxième île, des vents forts et contraires nous y bloqueraient trop longtemps et personne n'est vraiment fasciné par Samoa, mais regarde plutôt du côté des Tongas avec beaucoup d'espoir...

A suivre dans le prochain épisode.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents